Le statut de ce compte utilisateur est Approved

Cet utilisateur n'a encore ajouté aucune information à son profil.

Michel
Tognini

Michel Tognini est le seul astronaute français à avoir volé sur Soyouz (Russe) et Navette Columbia (USA) puis avoir dirigé le Centre Européen des Astronautes (EAC). Il est Général de brigade aérienne de l’Armée de l’Air française.

Sélectionné par le CNES comme spationaute en 1985, il est désigné comme suppléant de Jean-Loup Chrétien pour la mission franco-soviétique Aragatz (1998), puis désigné comme titulaire pour faire partie de l'équipage de la troisième mission franco-soviétique Antarès (27 juillet – 10 août 1992) dans la station Mir.

Désigné en 1995 pour suivre l'entraînement de spécialiste mission à la NASA, il fait partie de l'équipage de la mission STS 93 à bord de la navette Columbia (23 – 27 juillet 1999), au cours de laquelle est mis en orbite le télescope spatial à rayons X Chandra.

Ingénieur diplômé de l'École de l'air (1973) et pilote de chasse affecté à l'escadre de chasse à Cambrai, Michel Tognini est nommé commandant d'escadrille en 1979. Après avoir effectué son stage de pilote d'essais à l'Empire Test Pilots School de Boscombe Down (Grande-Bretagne), il est affecté au Centre d'essais en vol de Cazaux et devint chef pilote d'essais. Colonel de l'armée de l'air, il totalise plus de 4 100 heures de vol sur tous les types d'appareils français et sur certains appareils britanniques, américains et italiens.

Michel Tognini a été spationaute du CNES de 1985 à 1999, de l'ESA de 1999 à 2003, chef du Corps européen des astronautes depuis 2003 et Général de l’Armée de l’Air.

Très intéressé par le projet français de navette spatiale Hermès, il se porte candidat lorsque le CNES lance en 1985 un concours de recrutement pour le corps des spationautes auquel il est intégré. Il suit la formation de pilote d’essai de l’Empire Test Pilots’ School (ETPS) de Boscombe Down au Royaume-Uni en 1982 puis les cours de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) en 1993-1994.

En août 1986, il est désigné comme doublure de Jean-Loup Chrétien pour la mission ARAGATZ. Il reçoit une formation au Centre Youri Gagarine à la Cité des Etoiles, près de Moscou, et il s’entraîne en piscine pour des sorties extra-véhiculaires dans le cadre de la mission franco-soviétique ARAGATZ. Toujours officier de l’Armée française, il est placé en détachement au CNES à partir de septembre 1986.

Durant les années 1989-1990, Michel Tognini est membre du programme Hermès à Toulouse.

Michel Tognini est promu Général de brigade aérienne de l’Armée de l’Air française.

Pilote de chasse (tous niveaux), pilote d’essai et pilote professionnel, il obtient en France son Brevet technique d’État-major ainsi que le diplôme de cosmonaute délivré par l’Union soviétique.

Michel Tognini prend part à la mission « Antarès » du 27 juillet au 10 août 1992. Il s’agit de son premier vol à bord de MIR, où pendant 14 jours il mène un programme d’expériences franco-soviétiques.

Son second vol spatial, lors de la mission STS-93, a lieu du 22 au 27 juillet 1999. Il est principalement chargé d’aider au déploiement du satellite Chandra et se prépare à une sortie dans l’espace.

L’observatoire dans le rayonnement X Chandra, conçu pour une étude approfondie de l’Univers, est équipé d’un télescope devant permettre aux scientifiques d’observer des phénomènes rares comme les explosions stellaires, les quasars et les trous noirs.

De 1999 à 2003, Michel Tognini fait partie du Corps européens des astronautes de l'ESA. Il reste cependant à Houston, aux Etats-Unis, afin de poursuivre son entraînement. Il y remplit également la fonction de Capcom (communication avec les astronautes), lors des vols vers l'ISS.

En 2003 il devient chef de la division des astronautes europeens. Et en 2005, Michel Tognini devient le Chef du Centre Européen des Astronautes (EAC), Direction Vols habités, Microgravité et Exploration de l’ESA, à Cologne.

Management du risque

Management du stress

Management à distance

Les astronautes dans l'espace

Président d'une école de pilotage (GAMA) à Etampes

Membre de la fondation Van Allen avec l'université de Montpellier

Parrain du planétarium de Vaulx en Vellin

Membre co-fondateur de la fondation : out of atmosphere.